TOUT SAVOIR SUR LES POSTES TSF SELON LEUR DÉCENNIE

La commercialisation des premiers poste TSF a commencé aux alentours de 1920. Ils ont bien évolué au fil des années pour enfin disparaître… enfin pas tout à fait. Ils ont longtemps été entassés au grenier au milieu de toutes les affaires dont on se dit « ça me servira bien un jour ». Eh bien pour une fois c’est vrai ! Votre vieux poste de famille est aujourd’hui devenu un objet précieux qu’il est même possible de moderniser en enceinte Bluetooth afin qu’il reprenne place au centre de votre vie, comme avant.

Vous avez donc retrouvé le vieux poste de vos parents ou grands-parents, mais vous n’avez aucune idée de l’époque à laquelle il a été produit ? Ne vous en faites pas, nous vous en disons plus dans la suite de cet article en vous détaillant les spécificités des postes entre 1930 et 1980.

Les postes des 30’s

Pour mieux comprendre l’évolution des postes dans les années 1930, il est important que vous soyez renseignés sur les postes des années 1920. Ainsi, nous allons commencer par un petit point sur les postes des 20’s.

Dans les années 1920, les postes ressemblaient quelques peu à des instruments scientifiques : de très nombreux boutons et manette en laiton, des bobines d’accord, etc (on vous passe les détails). Il y avait donc beaucoup de fils pour relier tout ce petit monde à votre joli poste. Les postes TSF (Transmission Sans Fil) de l’époque ne faisaient donc pas vraiment partie de la vie de tous les jours puisqu’ils étaient encore trop encombrants et souvent trop sales pour trôner en maître dans la salle à manger. Le poste des 20’s possède une boîte rectangulaire en bois et ébonite noire et les lampes nécessaires au bon fonctionnement de celui-ci sont placées sur le dessus.

Dans les années 1930, les postes TSF connaissent une grande avancé si on les compare à leurs ancêtres des années 1920.

En effet, ceux-ci intègrent désormais toutes leurs fonctionnalités à l’intérieur d’une seule et même boîte nommée l’ébénisterie. Tout en bois donc, l’extérieur des postes des 30’s ne laisse désormais plus apparaître ses lampes.

De plus, faire fonctionner son poste est devenu bien plus simple puisqu’il suffit désormais de le brancher sur une prise de courant et qu’une longue antenne est suffisante pour capter les stations les plus puissantes.

Niveau esthétique, le poste est désormais rectangulaire, plus haut que large et surtout, il n’y a plus de fils qui dépassent de tous les côtés.

Les postes des années 1940-1950 

La production de postes reprend à la fin de la Seconde Guerre Mondiale et profite alors des progrès techniques réalisés à cette période pour satisfaire les besoins militaires. Ainsi, les composants sont de plus en plus petits, ce qui permet aux designers de diversifier les formes et de créer de nouveaux postes portables, plus petits. De plus, l’antenne très encombrante n’est désormais plus utile puisque des cadres en ferrite sont dorénavant utilisés.
La Bakélite et autres plastiques remplacent petit à petit le bois utilisé autrefois pour le coffre des postes, ce qui laisse place à de nouvelles formes et couleurs.

Les postes deviennent, en plus de leur utilité première, de réels objets de décoration. Aux alentours de 1953, beaucoup de constructeurs intègrent une platine tourne-disques à leurs postes.

Les postes dans les 60’s

Les années 1960 marquent la fin des postes à lampes qui sont remplacé par les Transistors. Petits, légers, portables et faciles à reproduire, les industriels en produisent à tours de bras et à moindre coût.

Le Transistor devient alors un objet de grande consommation : tout le monde le veut et l’emmène partout avec soi. L’utilisation de la Bakélite et d’autres plastiques entraînent une grande variété de formes et de couleurs.

Les Ghetto-Blasters (1970-1980) 

Dans les années 1970, c’est une toute nouvelle aire qui commence. Toujours portable mais un tout petit plus volumineux (juste un tout petit peu, vraiment ?!) et en stéréo : les Ghetto-blasters font leur entrée.

Le tout premier voit le jour au début des années 1970 aux Pays-Bas et c’est une véritable révolution puisqu’il permet d’enregistrer la radio sur une cassette sans câble externe ou microphone. Il subit de nombreuses modifications au fil des années et c’est au début des années 1980 qu’il connaît son heure de gloire. En effet, les consommateurs demandaient des radios plus fortes, plus dynamiques et avec des options d’enregistrement.

Le Ghetto-Blaster aussi appelé Boombox devint alors un véritable accessoire pour le rappeur de l’époque, plus qu’un objet de mode, c’est aussi et surtout un véritable symbole pour toute une communauté, celle de la culture hip-hop.

C’est un objet fédérateur qui permet le partage facile de la musique et des arts de rue (danse, rap, graffitis, etc). Et même plus que le symbole de la communauté hip-hop, c’est maintenant le symbole de toute une décennie : les 80’s.

Publicités authentiques 

Vous imaginez bien que même à l’époque (et peut-être même plus qu’aujourd’hui), les publicités allaient bon train et étaient le meilleur moyen de vendre un produit.

Ainsi, nous avons pu retrouver une sélections de publicités authentiques d’anciens postes radio que nous vous les partageons ci-dessous.

Et voilà, vous en savez désormais plus sur les postes TSF et Transistors. Si vous voulez essayer d’en restaurer un vous-même, rendez-vous sur cette page pour avoir toutes les clés en mains. Mais n’oubliez pas : NE BRANCHEZ SURTOUT PAS un poste que vous venez de trouver. Pourquoi ? On vous en dit plus dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.