DUCRETET-THOMSON, L’HISTOIRE DE LA MARQUE

Aujourd’hui, c’est le moment d’en savoir plus sur l’une des grandes marques de postes radio des années 1930. En effet, chacun de nos postes est unique. De par sa forme, son tissu, sa matière, son cadran, sa marque. Mais pour vous c’est sûrement bien plus que ça, de par son histoire : de vos souvenirs en famille à la personne qui vous l’a léguée, c’est un véritable objet de collection à la valeur inestimable.
Nous allons aujourd’hui vous en dire plus la marque Ducretet-Thomson. Si elle a disparu aujourd’hui, elle a été à l’époque une grande productrice de nos chers postes.

Alors, si vous êtes curieux de savoir par qui a été fabriqué votre vieux poste radio de famille, vous allez adorer cet article.

Anciennement nommée Ducretet et Compagnie, l’entreprise est fondée en 1864 par un ingénieur français : Eugène Ducretet. Elle disparaît ensuite entre la fin des 70’s et le début des 80’s.

Mais avant de parler de sa disparition, parlons plutôt de ce qui la caractérisait. En plus de produire des antennes de transmission sans fil, Ducretet-Thomson produisait également du matériel de précision ainsi que des instruments scientifiques intégrant des mécanismes motorisés par électromagnétisme. L’un de ses brevets déposés était un phonographe présentant une surface plane en métal, créé en 1879.

L’entreprise connaît beaucoup de changements dans les années 1915. Cette année-là, le fondateur, Eugène Ducretet meurt et laisse sa place à son fils aîné, Pierre. Mais celui-ci meurt au front la même année et c’est donc son deuxième fils, Fernand, qui prend les rênes de l’entreprise. Seulement, il devient aveugle en 1917 et cède donc sa place à l’un des associés de son père depuis plus de 20 ans : Ernest Roger. L’entreprise devient alors Ducretet-Roger.

En 1930, Ducretet-Roger se rapproche de la compagnie française Thomson-Houston (CFTH) et devient alors Ducretet-Thomson (oui oui, nous aussi on est perdus).
La marque apparaît en 1932 sur une série d’appareils radiophoniques et phonographiques vendus sous le nom « La Voix du Monde ».

L’usine s’installe ensuite dans un espace de 800m2 à Paris et compte pas moins de 800 ouvriers dès 1935.

En 1958, CFTH et Pathé-Marconi fusionnent la marque au sein d’une nouvelle : SDRT, qui distribue le matériel La Voix de son Maître.

La marque disparaît ensuite aux alentours de 1980 après avoir produit près de 500 modèles d’appareils radio et de télévisions différents.

Voici des exemples des modèles de postes produits au fil des années par Ducretet-Thomson :

Ducretet-Thomson D536 de 1945

Ducretet-Thomson C625 de 1935

Ducretet-Thomson D927 de 1947

Voilà, vous en savez désormais plus sur l’un des fabricants de ces postes radio vintage que nous aimons tant. Nous espérons que cet article vous a plu et revenons vers vous bientôt avec une nouvelle marque à l’honneur.

En attendant, vous pouvez lire notre article sur Philips juste ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.