SCHNEIDER : L’HISTOIRE DE DEUX FRÈRES ENTREPRENEURS

Si vous souhaitez en savoir plus sur votre poste de la marque Schneider, c’est le moment ! À la fin de cet article, vous pourrez savoir où a été produit votre poste en fonction de son année de production et vous en saurez plus sur la marque de votre petit chouchou.

La société Schneider a été fondée à Paris en 1934 par deux frères qui avaient soif d’entreprendre : Jacques et Sacha Schneider.
Les frères Schneider naissent à Czernowitz (empire austro-hongrois), ils sont orphelins de père très jeunes et grandissent dans un foyer modeste.
Jacques, l’aîné, est un inventeur prometteur et on ne tarde pas à lui donner sa chance : un ingénieur le prend sous son aile et lui conseille de se rendre à Paris.

En 1931, Jacques arrive à Paris sans son jeune frère. Il a déjà initié de multiples projets 2 ans plus tard lorsque Sacha, le cadet, le rejoint. Il est en effet gérant des sociétés Netvason puis Ultrason.

En 1934, les deux frères présentent le poste secteur Pygmée, innovant de par sa petite taille, comparé aux autres postes présélecteurs à filtre de bandes.
Ils ne tardent pas à créer les établissements Schneider Frères destinés à l’achat et à la vente d’appareils TSF. En 1936, ils lancent une nouvelle entreprise : la SERT – Société de construction d’appareils électro radio et s’installent rue Daudin à Paris.
Dès 1939, les frères occupent une des premières places sur le marché français et l’atelier rue Daudin est passé de 50 employés à 200.

Lorsque la guerre est déclarée, Jacques et Sacha partent combattre dans le Vercors. Ils confient alors leur entreprise à quatre associés. À leur retour en 1945, ils redémarrent leur entreprise en créant la société nouvelle des établissements Schneider Frères S.A, elle reprend alors la gérance de la SERT et en absorbera tous les actifs en 1954.

En 1947, et forte de ses innovations, l’entreprise Schneider Frères dévoile son premier poste de télévision qui eut un très grand succès. Les locaux de la rue Daudin deviennent alors trop petits et les frères pensent à s’agrandir.
Ils rachètent alors les terrains d’un atelier de rechape de caoutchouc à Ivry-sur-Seine et y installe leur usine en 1952, 120 personnes y travaillent alors.

Aux alentours de 1957, la société Schneider et Frères est parmi les premières à lancer des postes Hautes Fréquences (HF).
En 1958, alors que le marché s’envole et que les téléviseurs se font une place sur ce dernier, les frères Schneider rebaptisent leur société. Schneider Frères devient alors Schneider Radio-Télévision (SRT). Rapidement, l’atelier d’Ivry-sur-Seine et ses 800 employés ne suffisent plus à assurer la production et ce malgré leur rythme effréné : un récepteur radio est produit toutes les 80 secondes pour un téléviseur toutes les trois minutes.
Les frères Schneider lancent alors la construction d’une usine très moderne au Mans sur le modèle des usines des 50’s. La nouvelle usine est inaugurée en 1963 et emploi alors 1200 personnes dont 80% de femmes. Elle produit quotidiennement 1200 récepteurs radio et électrophone et 500 téléviseurs.

En 1963, les récepteurs radio à lampes et à transistors Schneider sont vendus dans plus de 50 pays et les récepteurs TV multidéfinition sont bien introduits en Suisse et en Belgique.

Schneider Bolero FM de 1958

Schneider Rondo 53 de 1955

En 1965, les Schneider rachètent la Compagnie Générale de Télévision et d’Électronique (CGTVE). S’ajoutent alors aux 100 000 téléviseurs déjà produits tous les ans 60 000 de plus sous les marques Amplix, Telemaster, Tevea et Arphone.

En 1970, la société SRT produit alors 230 000 téléviseurs et 150 000 postes radio pour un effectif total de 3600 personnes. L’entreprise bat son plein.
Mais les années 1970 sonnent aussi avec l’arrivée de grands concurrents d’Asie du Sud-Est et pour la première fois de son histoire, Schneider Radio-Télévision est en pertes. Une solution s’offre aux frères Schneider en 1971, lorsqu’ils créent une filiale commune à Philips et SRT : la CELMANS. Philips en détient alors 51% et les Schneider 49% en contrepartie de l’apport de leur usine au Mans. Ils fabriquent désormais des téléviseurs sous les marques Radiola, Philips et Schneider.

Philips continua de commercialiser des produits sous la marque Schneider jusqu’en 2005. Puis à la suite de la cession de la branche audio et vidéo de Philips en 2015 à la société Gibson, les marques Radiola et Schneider furent cédées la même année à la société française Admea qui a par la suite pris le nom de Schneider Consumer Group.

Ça y est, vous en savez désormais plus sur la marque Schneider. Nous espérons que cet article vous a plus ! Si oui, vous aimerez aussi sûrement celui-là… et aussi celui-ci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.